SIGA, une appli pour apprendre à manger vrai et préserver sa santé

3

Issue de sa méthodologie scientifique1 pour évaluer le degré de transformation des aliments, l’appli Siga est un véritable partenaire de notre santé.

La crise actuelle nous a hélas rappelé à quel point « manger vrai, » notamment en limitant les aliments ultra-transformés, pouvait nous rendre plus fort face aux attaques virales2. Critère clé pour déterminer la qualité d’un aliment et son impact sur notre santé, le niveau de transformation n’est pourtant pas encore systématiquement associé à « qualité » par de nombreux Français (cf. enquête Ifop pour Siga, Mai 2020).

L’appli Siga a été justement conçue comme un outil pédagogique. Elle permet de scanner, d’analyser les aliments et surtout d’apprendre à limiter les produits alimentaires les plus transformés et à repérer facilement les plus sains. Ainsi, alors que certains donnent des mauvaises notes, Siga valorise, par des médailles, les meilleurs produits pour la santé. Ce sont plus de 15 000 produits médaillés à retrouver dans tous les rayons.

Les études convergent pour le dire : l’idéal pour notre santé serait de manger le moins transformé et, le plus végétal et varié3 possible sans oublier de privilégier, pour la planète, le bio, local et de saison. Plus facile à dire qu’à faire ? Comment s’y retrouver dans les étiquettes des produits alimentaires ? Siga a pens é son appli comme un outil pédagogique : pratique, facile à utiliser et fiable !

Siga, la première appli issue d’une méthodologie scientifique pour une analyse rigoureuse des aliments

Fruit de 3 années de travaux scientifiques, l’appli Siga permet d’analyser les produits alimentaires en fonction de leur degré de transformation, du risque des additifs et des seuils nutritionnels (taux de sel, sucres, matières grasses). « Notre démarche est scientifique, nous ne laissons rien au hasard!

C’est notamment ce qui rend notre application unique ! Notre analyse des aliments se fait en 2 étapes : une première étape consiste en une analyse par l’algorithme que nous avons développé pour traiter les données officielles fournies par les industriels puis, une deuxième étape, essentielle, la vérification systématique par un de nos scientifiques, » précise Aris Christodoulou, Président et fondateur de Siga.

medaille

15000 médailles pour repérer les produits les plus sains dans chaque rayon

L’appli Siga facilite l’identification des meilleurs produits en distinguant par des médailles les produits alimentaires les moins transformés, les meilleurs pour la santé dans leurs catégories respectives. Tout ceci, sur la base de critères objectifs issus de la méthodologie Siga.

indice-graduel

Un indice graduel : des notes de 1 à 7 pour évaluer les produits

Un produit peut être ultra-transformé et équilibré

Siga classe les produits en 7 catégories, de « non transformé » à « ultratransformé à limiter ». Peu stigmatisant, un produit peut être classé comme « ultra transformé » et jugé « équilibré », « gourmand » ou « à limiter »…

Les enseignements d’une crise sanitaire sans précédent : le niveau de transformation des aliments est un facteur clé de notre santé

D’après l’enquête Ifop pour Siga (Mai 2020)4 : pour les Français, le degré de transformation est seulement le 3ème critère par ordre d’importance pour évaluer la qualité d’un aliment, plébiscité à 78% derrière « sa provenance », cité en premier critère de qualité par 83% des Français et sa « composition en nutriments » en deuxième (79%).

Et pourtant… La crise sanitaire actuelle nous a notamment montré que surpoids, obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires étaient des facteurs aggravants face au covid-195.. Certains scientifiques ont parlé d’un lien direct entre malbouffe et co morbidité. Il se trouve, en effet, que ce sont précisément les maladies (parmi une longue liste) causées par la surconsommation d’aliments ultra-transformés. De nombreuses études scientifiques ont montré les effets délétères pour la santé des aliments ultra-transformés (sur-risques de mortalité, de cancers, d’obésité, maladies cardio-vasculaires) à tel point que le Ministère des Solidarités et de la Santé  recommande une réduction de 20% la part des aliments ultra-transformés (AUT) dans l’alimentation (cf. PNNS 4).

Une appli pédagogique : « Nous avons voulu faire de l’appli Siga un outil pédagogique : elle permet de mieux prendre conscience de la part des aliments ultra-transformés dans nos assiettes. Et, grâce à nos médailles, elle nous aide à trouver facilement des alternatives plus saines aux produits les plus transformés. Nous lançons d’ailleurs un appel aux fabricants et marques pour qu’ils nous transmettent leurs produits afin de se faire référencer dans notre appli et aider ainsi les consommateurs. » conclut Aris Christodoulou.

En savoir plus au sujet des aliments ultra-transformés : https://aliments-ultra-transformes.fr/

siga-sigle

A propos de Siga

Créé en 2016 par Aris Christodoulou, Siga a développé un indice et une méthodologie scientifique d’évaluation du degré de transformation des aliments. En effet, il est scientifiquement établi que les aliments ultra-transformés (AUT) ont de des effets délétères sur la santé. Leur consommation est associée à des sur-risques de mortalité, de cancer6, d’obésité, des maladies chroniques telles que : addiction  autisme, dépression, dyslipidémies, hypertension artérielle, maladie cardiovasculaire, microbiote , mortalité , prise de poids, syndrome de l’intestin irritable, syndrome métabolique . L’indice Siga informe et éduque les consommateurs au mieux manger pour mieux vivre. Siga encourage l’adoption d’un régime alimentaire préventif qui privilégie le végétal, la variété, le vrai et limite la consommation des aliments ultra-transformés.

Siga accompagne les industriels à mieux produire et implique les distributeurs à une prise en compte des enjeux des aliments ultra-transformés… Aujourd’hui, la méthodologie et l’indice Siga sont utilisés par des distributeurs précurseurs tels que Franprix ou Biocoop ou encore des industriels tels que Savencia, Marie, Michel et Augustin. Siga accompagne aussi les collectivités et a, par exemple, permis de diminuer de 5% le nombre d’aliments ultra-transformés dans l’offre proposée aux 50 000 lycéens nourris par la Cuisine Centrale des Lycées de Toulouse.

En mars 2019, Siga a opéré une levée de fonds bouclée à 1 million d’euros auprès de Newfund et de bpifrance.

www.siga.care

Recommended Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search