[Critique] Victoria – Saison 1 à 3 – Les jeunes années d’une reine

victoria

Début décembre sortait la saison 3 de Victoria, la série mettant en vedette Jenna Coleman (Doctor Who) dans le rôle de la grande reine Victoria. C’est une série que je souhaitais voir depuis longtemps mais je n’avais pas encore pu le faire. Koba Films étant le distributeur des DVD m’a permis de rattraper ce retard et c’est avec un véritable plaisir que j’ai dévoré les 3 saisons de cette grande série. Et j’attends avec impatience la suite…

Saison 1

bande-annonce VF Saison 1

Réalisateurs : Tom Vaughan, Oliver Blackburn, Sandra Goldbacher

Scénariste : Daisy Goodwin

Avec : Jenna Coleman (La Reine Victoria), Tom Hughes (Prince Albert), Catherine H. Flemming (Duchesse de Kent), Daniela Holtz (Baronne Lehzen), Nell Hudson (Skerrett), Ferdinand Kingsley (Charles Francatelli), Tommy Knight (Brodie), Eve Myles (Mme Jenkins), Paul Rhys (John Conroy), Adrian Schiller (Penge), Peter Firth (Duc de Cumberland), Rufus Sewell (Lord Melbourne), Margaret Clunie (Harriet Duchesse de Sutherland), Anna Wilson-Jones (Dame Emma Portman),…

Durée : 8 épisodes de 52 min

Synopsis :
Les jeunes années de la vie de la Reine Victoria, de son arrivée sur le trône à l’âge de 18 ans, en passant par ses premiers émois et son mariage avec le Prince Albert.

Critique :

Cette première saison nous permet de découvrir les différents protagonistes de la série, d’explorer les premières années de la Reine Victoria ainsi que son mariage avec le Prince Albert. On découvre une Reine qui, malgré son jeune âge, a déjà un caractère bien trempé et sait se faire entendre de tous ces hommes qui voulaient lui dicter sa conduite, quoi dire, quoi faire. Elle faisait des erreurs et apprenait de celles-ci.

Bien que romancé, les faits racontés dans cette saison se sont passés et cela nous permet de découvrir l’histoire de cette grande reine. On découvre les différents complots qui se tramait à peine son accession au trône.

On s’attache très vite à ces différents personnages. Jenna Coleman est très bien dans le rôle de la Reine Victoria. Elle a un petit je-ne-sais-quoi qui va très bien au personnage. De plus, les scénaristes lui ont offert des réparties cinglantes qui montre bien le caractère de cette jeune reine.

La série a une belle photographie, elle est réalisée avec soin. Les décors intérieurs comme extérieurs sont superbes.

Cette série est une grande réussite qui captive le spectateur et qui bien qu’il existe une part de fiction, on découvre une partie de l’histoire anglaise qu’on ne connait pas.

Saison 2

bande-annonce VF Saison 2

Réalisateurs : Jim Loach, Lisa James-Larsson, Daniel O’Hara, Geoffrey Sax

Scénaristes : Daisy Goodwin, Ottilie Wilford

Avec : Jenna Coleman (La Reine Victoria), Tom Hughes (Prince Albert), Catherine H. Flemming (Duchesse de Kent), Daniela Holtz (Baronne Lehzen), Nell Hudson (Skerrett), Ferdinand Kingsley (Charles Francatelli), Tommy Knight (Brodie), Eve Myles (Mme Jenkins), David Oakes (Prince Ernest),
Paul Rhys (John Conroy), Adrian Schiller (Penge), Peter Firth (Duc de Cumberland), Alex Jennings (Roi Léopold), Rufus Sewell (Lord Melbourne), Diana Rigg (Duchesse de Bucleuch), Martin Compston(Dr. Traill), Bruno Wolkowitch (Le Roi Louis Philippe), Leo Suter (Drummond), Emerald Fennell(Ada Lovelace), Jo Stone-Fewings (Charles Babbage),…

Durée : 8 épisodes de 52 min + 1 spécial Noël

Synopsis :

La jeune Reine, devenue mère de famille, doit lutter pour garder son pouvoir face à l’ambition de ses ministres mais aussi de son mari…

Critique :

Avec cette saison 2, on découvre de nouvelles intrigues, de nouveaux complots, de nouveaux faits historiques qui ont marqué l’histoire de l’Angleterre pendant l’ère victorienne (la crise de la pomme de terre, la famine, les révoltes par exemple). Mais l’histoire reste romancé et cette saison peut paraître décousue car raconté 7 années  en 8 épisodes, des ellipses sont forcément faites.

Malgré tout, on est toujours happé par cette série. Il faut avouer que Jenna Coleman et Tom Hughes crèvent l’écran. En couple à la ville comme dans la série, les deux acteurs la porte complètement sur leurs épaules et on sent vraiment une forte alchimie entre eux.

La Reine Victoria a toujours ses répliques aussi cinglantes. Elle montre les grandes capacités qu’elle peut avoir pour gouverner son pays. On découvre la difficultés d’être reine d’un pays quand celui-ci est gérer aussi par le premier ministre.

Cette nouvelle saison montre aussi la difficulté d’être reine quand on est mère de famille. Le gouvernement en profitera d’ailleurs pour tenter de l’écarter. Bien qu’elle aime ses enfants, elle éprouve une difficulté à les élever car ils sont aussi un frein dans sa carrière. La Reine Victoria était une reine moderne et féministe et cette partie de son histoire fait écho à notre actualité.

Des personnages secondaires se retrouvent sous les projecteur comme l’histoire entre Drummond et Lord Paget, ou encore le Prince Ernest (frère d’Albert).

Comme pour la première saison, on est charmé car cette histoire et pour finir en beauté, on fini la saison sur un épisode spécial Noël.

Saison 3

bande-annonce VF Saison 3

Réalisateurs : Chloe Thomas, Geoffrey Sax, Delyth Thomas

Scénaristes : Daisy Goodwin, Ottilie Wilford, Guy Andrews

Avec : Jenna Coleman (La Reine Victoria), Tom Hughes (Prince Albert), Tommy Knight (Archibald Brodie), Adrian Schiller (Penge), Jordan Waller (Lord Alfred Paget), Anna Wilson-Jones (Lady Portman), Nicholas Audsley (Duc Charles de Monmouth), Sabrina Bartlett (Abigail Turner), David Burnett (Joseph Weld), Kate Fleetwood (Princesse Feodora), Lily Travers (Duchesse Sophie de Monmouth), John Sessions (Lord John Russell), Laurence Fox (Lord Palmerston),…

Durée : 8 épisodes de 60 min

Synopsis :

1848. Le premier ministre John Russell et Lord Palmerston avertissent Victoria d’une possible révolution. La colère du peuple gronde et de violentes protestations ont lieu jusqu’aux portes du palais de Buckingham. Les membres de la famille royale se réfugient sur l’île de Wight pour se protéger des révolutionnaires.

Critique :

Dans cette nouvelle saison, la révolution fait rage en Europe, Le roi Louis-Philippe est chassé de France par les révolutionnaires et trouve refuge en Angleterre, sans parler de l’épidémie de choléra. De plus, notre couple royal ainsi que leurs enfants sont obligés de se réfugier sur l’île de Wight. La reine Victoria montre sa force de caractère en allant à contre-sens de ce que tous ces conseillers lui indique de faire. Alors que sa monarchie est mise à mal par les chartisites, elle montre sa force et arrive à sauver sa place.

De nombreux rebondissements font que la série est toujours aussi agréable à regarder. Le couple royal ne tient qu’à un fil. Chacun a des envies de grandeurs et le prince Albert saura se démarqué grâce à son acharnement dans son envie de faire de l’exposition universelle, un événement grandiose et forte dans sa carrière.

Le couple rencontre aussi des difficultés dans l’éducation de leurs enfants et en particulier de celle de Bertie. Il y a aussi des histoires secondaires plus ou moins intéressantes.

On peut avoir pour regret que la série n’a que peu d’épisodes pour une histoire anglaise riche en faits à raconter et expliquer.

Malgré tout, on prend toujours autant plaisir à découvrir cette série, les personnages sont toujours aussi attachants. On espère qu’une saison 4 verra bientôt le jour car la série s’arrête sur un beau cliffhanger…

Dans ces trois saisons, on pourra noter un grand travail dans les costumes, la photographies, les décors intérieurs et extérieurs. C’est un véritable plaisir de suivre cette série. Elle possède un casting 5 étoiles et un couple royale crédible et très attachants. Jenna Coleman est superbe dans son personnage, tout comme Tom Hughes.

Vivement la suite…

 

Le 12/01/2020

Recommended Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search